Les raisons rationnelles de ne pas adhérer à l’idéologie chrétienne :
 
 
 
Si je parle de la religion catholique, ce n’est pas que je fais une fixation… Je pense la même chose de toutes les religions.
 
La première raison pour laquelle il ne faudrait pas être chrétien, c’est que la Bible est contraire à toutes nos valeurs modernes. On peut en effet aisément démontrer que :
 
 
 
La Bible est raciste, xénophobe et antisémite
 
La Bible est esclavagiste
 
La Bible est homophobe
 
La Bible fait l’éloge de la souffrance
 
La Bible prône la pauvreté
 
La Bible cautionne la peine de mort
 
La Bible est fausse scientifiquement
 
La Bible est antiféministe
 
La Bible prône le sectarisme
 
La cosmogonie Biblique est absurde et n’explique rien
 
La Bible est contraire à toute idée de justice
 
 
 
 
La Bible est un ouvrage raciste, xénophobe et antisémite
 
Le racisme : (genèse 9:24-25) Noé se réveilla de son vin et sut ce que lui avait fait son plus jeune fils ; et il dit : maudit soit Canaan ! il sera l'esclave des esclaves de ses frères. Et il dit : béni soit l'Eternel, le dieu de Sem, et que Canaan soit son esclave ! Cham, père de Canaan, a toujours été présenté par la tradition comme étant l'ancêtre putatif de la race noire, cette malédiction justifiant depuis toujours le racisme et entérinant la situation qui faisait des noirs les serviteurs des blancs.
 
La xénophobie : La Bible présente de plus un penchant xénophobe : avant de vouloir porter un message à la face du monde, elle présente toujours les étrangers avec méfiance, par exemple Salomon n'a pu être corrompu que par des femmes étrangères. La notion de peuple élu est raciste par définition et la torah regorge de lois discriminatoire à l'encontre des étrangers.
 
L'antisémitisme : Le nouveau testament relate fréquemment les tensions entre les chrétiens et les juifs incrédules, et certains versets ont alimenté l'antisémitisme chrétien depuis deux mille ans. Les évangiles présentent les juifs comme responsable de la mort de Jésus, d'où leur réputation en pays chrétiens de peuple déicide. On les accuse ouvertement d'être les responsables de l'impiété des païens : (Romains 2 :24) Car le nom de dieu est blasphémé à cause de vous parmi les nations, comme il est écrit. Enfin les juifs deviennent les ennemis de tout les hommes : (1 Thessalonicien 2 :14-16) car vous, frères, vous êtes devenus les imitateurs des assemblées de dieu qui sont dans la Judée dans le christ Jésus ; car vous aussi, vous avez souffert de la part de vos compatriotes les mêmes choses qu'elles aussi ont souffertes de la part des juifs, qui ont mis à mort et le seigneur Jésus et les prophètes, et qui nous ont chassés par la persécution, et qui ne plaisent pas à dieu, et qui se sont opposés à tous les hommes, nous empêchant de parler aux nations afin qu'elles soient sauvées, pour combler toujours la mesure de leur péchés ; mais la colère est venue sur eux au dernier terme.
 
 
La Bible est un ouvrage esclavagiste
 
Il n'y a pas une seule ligne dans la Bible condamnant l'esclavage et elle va jusqu'à légiférer sur l'esclavage; mieux encore elle recommande aux esclaves d'être soumis à leur maîtres (1 pierre 2 :18) Vous domestiques, soyez soumis à toute crainte à vos maîtres, non seulement à ceux qui sont bon et doux, mais aussi aux fâcheux. Elle présente de plus toute autorité comme venant de dieu et donc bonne en soi : (Romains 13 :1) Que toute âme se soumette aux autorités qui sont au dessus d'elle, car il n'existe pas d'autorité si ce n'est de par dieu, et celles qui existent sont ordonnées de dieu. On conçoit que dans les colonies le christianisme fut déclarée religion officielles des esclaves et que l'on avait soin de leur lire la Bible.
 
 
La Bible est homophobe
 
(Lévitique 20:13) Et si un homme couche avec un mâle, comme on couche avec une femme, ils ont fait tout deux une chose abominable ; ils seront certainement mis à mort, leur sang est sur eux. Il est évident que la Bible condamne l'homosexualité comme s'il s'agissait d'une perversion honteuse. Elle cite d'ailleurs l'homosexualité comme étant une cause de damnation au même titre que l'idolâtrie : (1 Corinthiens 6:10)  ni efféminés, ni ceux qui abusent d’eux-mêmes avec des hommes, ni voleurs, ni avares, ni ivrognes, ni outrageux, ni ravisseurs, n’hériteront du royaume de Dieu.  Il est curieux que des homosexuels croient au dieu de la Bible !
 
 
La Bible fait l'éloge de la souffrance
 
Jésus prônait pour ses disciples le culte du martyre : (Luc 6:22)  Vous êtes bienheureux quand les hommes vous haïront, et quand ils vous retrancheront de leur société, et qu’ils vous insulteront et rejetteront votre nom comme mauvais, à cause du fils de l’homme. La Bible est allée plus loin : elle valorise la douleur d'être persécuté injustement : (1 Pierre 2:19-20) Car c'est une chose digne de louanges, si quelqu'un, par conscience envers dieu, supporte des afflictions, souffrant injustement. Car quelle gloire y a t-il si, souffletés pour avoir mal fait, vous l'endurez ? mais si, en faisant le bien, vous souffrez, et que vous l'enduriez, cela est digne de louanges devant dieu, car c'est à cela que vous avez été appelé.
 
 
La Bible prône la pauvreté
 
Jésus prônait le mépris des richesses et exaltait la pauvreté : (Matthieu 19:21-24)  Jésus lui dit, Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu as, et donne aux pauvres; et tu auras un trésor dans le ciel; et viens, suis-moi. Et le jeune homme, ayant entendu cette parole, s’en alla tout triste, car il avait de grands biens. Et Jésus dit à ses disciples, En vérité, je vous dis qu’un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux; et je vous le dis encore, Il est plus facile qu’un chameau entre par un trou d’aiguille, qu’un riche n’entre dans le royaume de Dieu. Les actes des apôtres décrivent d’ailleurs un système collectiviste.
 
 
La Bible cautionne la peine de mort
 
(Genèse 9:6)  Qui aura versé le sang de l’homme, par l’homme son sang sera versé; car à l’image de Dieu, il a fait l’homme. On est fixé dés le début. La Bible préconise la peine de mort pour des centaines de délit même mineurs. On y chercherai en vain une condamnation de la peine capitale. Dans un pays chrétien comme les états unis les partisans de la peine de mort n’hésitent pas à brandir leurs Bibles.
 
 
La Bible est fausse scientifiquement
 
La Bible contient de nombreuses erreurs scientifiques. Elle affirme par exemple que la chauve souris est un oiseau, alors que c'est un mammifère (Lévitique 11 :13). Elle affirme de même que les lapins et les lièvres sont des ruminants, alors que ce sont des rongeurs  (deutéronome 14:7). La Bible affirme aussi que c'est le soleil qui tourne autour de la terre, comme lors des miracles les plus absurdes que l'on peut imaginer où l'on voit Jéhovah faire reculer le soleil de dix degrés, pour spécifier à qui de droit qu'il augmente sa vie de dix années : (Isaïe 38:8)  Je ferai reculer de dix degrés en arrière avec le soleil l’ombre des degrés qui est descendue sur les degrés d’Achaz. Et le soleil recula de dix degrés sur les degrés où il était descendu. Ces passages ayant servi notamment au procès Galilée pour démontrer la fausseté de la théorie héliocentrique. Que la Bible contiennent de pareilles erreurs prouve que ce sont des hommes qui l'on écrite : des hommes aussi ignorants que leur époque. Il est à noter que dés les origines du christianisme les sectes chrétiennes se sont opposées à la connaissances scientifiques, considéré comme vanité humaine, comme lors de l'incendie de la bibliothèques d'Alexandrie et du bannissement des savants nestoriens qui ont fait les joies des cours hindoues.
 
 
La Bible est antiféministe
 
S'il est un domaine où la Bible montre qu'elle prône des valeurs d'un autre temps, c'est bien celui de la situation des femmes. Comme toute les civilisations traditionnelles, les femmes pour le peuple de la Bible en est réduite à n'être qu'une espèce intermédiaire entre l'enfant et l'homme, et d'être considérée comme mineure toute sa vie. Une femme doit être soumise à son mari ; dés le premier chapitre de la genèse dieu condamne la femme à servir l'homme et à souffrir pour expier les péchés de sa parente Eve : (Genèse 3:16) A la femme il dit : En travail tu enfanteras des enfants, et ton désir sera tourné vers ton mari, et lui dominera sur toi. De nombreux passages viennent confirmer qu'une femme vertueuse doit être soumise : (1 corinthiens 11:3) Mais je veux que vous sachiez que le chef de tout homme c'est le christ, et que le chef de la femme, c'est l'homme, et que le chef du christ c'est dieu. Enfin comme dans l'islam le port du voile s'impose pour signifier l'infériorité congénitale de la femme : (1 Corinthiens 11:10) c'est pourquoi la femme, à cause des anges, doit avoir sur la tête une marque de l'autorité à laquelle elle est soumise. L'infériorité intellectuelles des femmes impose enfin qu'elles se taisent afin de ne pas répandre la sottise dans l'assemblée : (1 Corinthiens 14:34-35) Que vos femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis de parler, mais qu'elles soient soumises comme le veut aussi la loi. Et si elles veulent apprendre quelque chose qu'elles interrogent leur propres maris chez elles car il est honteux pour une femme de parler dans les assemblées. Les protestants qui ordonnent des femme-pasteurs ont ils bien lu leur Bible ? Il est curieux de constater que les plus grands mystiques chrétiens ont presque toujours été des chrétiennes. Ont elles lu leur Bible elles aussi ? Une fois de plus l'archaïsme des conceptions bibliques est patent.
 
 
La Bible prône le sectarisme
 
Les religions dites païennes étaient tolérantes, les cultes étaient considérés comme équivalent et une guerre de religion aurait été impensable. Il en va autrement avec les religions abrahamiques, lesquelles ont introduit une composante sectaire largement inconnue du monde païen. L'ancien testament est clair, les impies doivent être exterminés : (Exode22:20) celui qui sacrifie à un dieu, si ce n'est l'éternel seul, sera voué à la destruction. On y justifie aussi les chasses au sorcières : (Exode 22:18) Tu ne laisseras point vivre la magicienne. Précepte qui sera malheureusement entendu dans l'histoire. Dans le nouveau testament les appels au rejet de l'autre pour délit d'opinion deviennent monnaie courante. (Marc 16:16) Allez dans tout le monde, et prêchez l'évangile à toute la création. Celui qui aura cru est sera baptisé sera sauvé ; et celui qui n'aura pas cru sera condamné. Le centre du message chrétien est clair, celui qui refuse de croire aux absurdités de l'évangile ira en enfer. La stupidité du message chrétien dans la prédication sera malheureusement efficace. La Bible appelle de plus à l'exclusion des gens qui ne penseraient pas comme soi : (2 Jean 10) Si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison et ne le saluez point, car celui qui le salue participe à ses mauvaises œuvres. Un chrétien ne doit pas être poli envers son prochain qui ne pense pas comme lui ?
 
 
La cosmogonie Biblique est absurde et n’explique rien
 
Selon la Bible que faudrait il croire en effet ? Jéhovah, Dieu infiniment parfait et omnipotent aurait créé ex-nihilo il y a seulement 6000 ans (.c.a –4004 av. JC) un monde parfait. Mais au sein de ce monde parfait le mal se crée de lui même par génération spontanée chez le plus beau des anges de Jéhovah, Satan (Ezeckiel 28 :11-16). Jéhovah avait placé les deux premiers humains dans un paradis terrestre, pouvant tout faire sauf manger du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Satan sous la forme d’un serpent arrive sans peine à les faire pêcher, et toute l’humanité devient méchante et souffre pour l’insignifiant  pêché de ses deux premiers parents. Pour ne pas exterminer la terre entière Jéhovah demande des sacrifices quotidien afin de se repaître de l’odeur de la chair brûlée qui a la propriété de la calmer, et demande de respecter la loi la plus sanglante jamais promulguée. Au passage il se choisit un peuple, délaissant les autres hommes, et commet plusieurs génocides. Mais pour pouvoir un jour enlever de l’univers le mal qu’il a lui même laissé faire, voire prévu et voulu, Jéhovah, dieu infiniment bon a un plan : il envoie son fils dans le monde. Celui ci naît d’une femme restée vierge avant, pendant et après l’enfantement ; il marche sur les eaux, multiplie des pains et des poissons, jette des troupeaux de cochons à la mer, et parle aux foules en paraboles afin que l’humanité ne comprenne pas le message si important qu’il avait à lui révéler. Clouer ce dieu sur une croix aurait selon la Bible la propriété d’ôter le péché du monde. Notons qu’il y a eu encore plus de péchés après Jésus Christ qu’avant lui, la religion chrétienne ayant inventée les guerres de religion, inconnues du monde païen. Après sa résurrection l’Homme-Dieu n’apparaît qu’à ses disciples avant de retourner à son Père, comme s’il avait honte de sa gloire ! A la fin des temps Jésus christ  reviendra pour introniser les bons et jeter les gens qui ne croient pas en lui dans un lieu de souffrances éternelles, préparé par ses soins dés avant la fondation du monde.
 
 
 
Qui pourrait donc bien croire à ces absurdités ? Une religion comme le christianisme n’a pu se développer et se répandre que dans un monde antique essoufflé, fatigué de la raison et revenu de tout. De la Genèse à l’Apocalypse la Bible n’est que non sens et folie ensanglantée.
 
 
La Bible est contraire à toute idée de justice
 
Le christianisme est une religion de salut, c’est connu. Que doit faire un chrétien pour être justifié ? il doit juste croire que Jésus est son Seigneur et Sauveur (et du coté catholique recevoir quelques sacrements), et les portes du paradis lui seront grandes ouvertes !
 
 C’est la sottise faite dogme et c’est l’iniquité. Il est connu en droit que pour être coupable il faut une loi pour définir un délit et il faut qu’il y ait une victime. Où est la loi qui définit le délit puisque le chrétien ne vit plus sous la loi ? qui ai-je lésé si je ne croit pas aux absurdités que débitent les évangiles ? Ainsi pour la Bible les SS luthériens qui travaillaient à Auschwitz seront reçus de plein droit au paradis, mais leurs victimes juives innocentes  qu’ils ont gazés et brûlés n’auront aucune excuses pour n’avoir pas reconnu Jésus comme leur Seigneur et Sauveur, ils iront en enfer !
 
Nous pouvons de plus ajouter que contrairement à ce que stipule le simple bon sens, il n’y a pas de différences entre les péchés (planter un piquet le jour du sabbat est aussi grave que de tuer un homme !). La démesure entre un châtiment éternel et un ensemble de péchés finis révèle l’absurdité de la notion chrétienne de justice.
 
On conçoit qu’aucune personne censée qui prend le temps d’y réfléchir honnêtement ne devrait adhérer à un dogme aussi contraire à toute idée de justice et à tout sens de l’équité que le dogme de la justification par la foi ; La doctrine biblique est réellement contraire à toute idée de Justice.
 
Bibliographie :
 
Pour comprendre les fondements et l’histoire de l’athéisme et de la Libre pensée on pourra se référer aux ouvrages suivants :
 
-       Why I am not a christian –  Bertrand Russel – la traduction française est épuisée ; excellente référence
 
-       La libre pensée – que sais-je n° 848
 
-       L’athéisme – que sais-je n° 1291
 
 
Pour ce qui en est de l’histoire des débuts du christianisme et la genèse de la mythologie Jésus Christ on a :
 
-       Les hérésies – que sais-je n° 2838 – très bonne étude sur la mythologie Jésus Christ et les débuts du christianisme
 
 
-       Jésus contre Jésus – Mordillat et Prieur – collection point – il s’agit d’un essai sur la fabrication du nouveau testament
 
 
-       Contre les chrétiens – Celse – Ecrit d’un philosophe païen du second siècle ; excellente lecture pour comprendre le christianisme primitif.
 
 
Pour ce qui en est de l’historicité de la Bible Hébraïque on a l’excellente synthèse :
 
-       La Bible dévoilée – Israël Finkelstein et Neil Asher Silberman - Bayard 2001
 
 
En ce qui concerne l’histoire des sectes protestantes j’ai utilisé :
 
-       La religion aux états unis – que sais-je n° 3619
 
-       L’histoire de la réforme – que sais-je n°427
 
 
Source provenant de : http://www.librepensees.org/